Shooting au milieu des Colonnes de Buren

Shooting Sorry or not sorry

Hello à tous,

Pour ce premier article, j’ai choisi de vous parler de la première séances photos de Sorry or not sorry. Le shooting est un peu la dernière étape avant la mise en ligne du site internet. Pour ma part, toute l’architecture du site était faite, j’attendais seulement les derniers prototypes des chaussettes et t-shirts pour me lancer devant l’objectif, terminer le site, et enfin le mettre officiellement en ligne.

 

Pour mettre en avant les produits Sorry or not sorry, tous noirs et blancs, il me fallait trouver le lieu parfait. « Les Deux Plateaux », œuvre in situ réalisée par Daniel Buren en 1985-1986 dans la cour d’honneur du Palais Royal à Paris étaient l’endroit idéal. Cette œuvre, plus connue sous « Les Colonnes des Buren », présente 260 colonnes en marbre aux rayures blanches et noires et d’hauteurs inégales. Tant les colonnes ont été décriées lors de leur mise en place, tant elles sont adorées aujourd’hui et sont devenues un passage obligé des touristes visitant notre capitale. Quel impertinent ce Buren !

 

 

J’ai choisi ce lieu pour son côté moderne mais aussi historique. L’impertinence de l’œuvre colle parfaitement avec le mood de la marque. Cette première séance ne pouvait pas être dans un autre lieu que celui-ci.

 

Nous voilà donc un samedi après-midi, en route pour les Colonnes de Buren. Nous avions initialement prévu de nous y rendre tôt le matin, mais la météo en avait décidé autrement.

Nous, c’est Florian (mon associé de l’ombre et mannequin du jour), les photographes Amélie Mauger et Patrick Stalon Shyaka, et moi. Un quatuor de choc, pour un shooting amusant mais professionnel !

 

C’est donc parti pour 2 heures de shooting. Nous commençons par Florian, pour lequel je joue l’assistante chaussettes^^. Les photographes ont vite compris ce que je souhaitais et ont dirigé la séance à la perfection. « Monte sur la colonne », « descends », « regarde à gauche », « reste en équilibre sur un pied »…

Echange des rôles : à mon tour de jouer la mannequin, et Florian on assistant. Je ne veux pas balancer, mais j’étais quand même plus efficace dans la gestion des chaussettes que Flo (héhé).

Et rebelote, « lève un peu ton pied », « allonge-toi ». Oui oui, je me suis bien allongée au milieu de tous les visiteurs, pendant au moins 5 minutes (et c’est très long quand on ne sait pas ce qu’il se passe derrière l’objectif). Je rigolais toute seule à l’idée que les gens me voient allongée parterre et Patrick en train de me shooter, et Flo en train de shooter Patrick (vous me suivez ?). La preuve en image : 

 

 

Ma directive préférée reste quand même « Alice, tourne ton pied droit à gauche ». Comment vous dire que ma crédibilité en a pris un coup à ce moment-là, me trompant à chaque fois entre ma gauche et ma droite… Bref, c’est un détail, passons.

 

J’ai adoré réaliser ce shooting même si ce n’est pas facile de passer devant l’objectif. Un jour, ce sera XXX, mais pas maintenant, j’ai rendez-vous avec ma banquière demain XD.

Et si je peux vous donner un conseil pour réaliser un premier shooting, surtout si c’est vous qui allez jouer le mannequin : entourez-vous de personnes que vous appréciez vraiment et avec qui vous saurez être à l’aise, cela se sentira sur les photos 😉

Ah et deuxième conseil : N’oubliez pas de demander une autorisation pour shooter dans les Colonnes de Buren, ou pour tout autre lieu public.

 

Backstage shooting Sorry or not sorry

 

Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal €0,00
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods